Vita - français

 

 

Le chef d’orchestre allemand Robin Engelen – actuellement le directeur adjoint et conseiller musical de l’Opéra de Graz, Autriche - a commencé sa carrière polyvalente avec la direction musicale de l‘orchestre Klangwerk en 1993, avec lequel il a réalisé plusieurs concèrts, notamment les symphonies integrales de Beethoven et Brahms, et les chef d’oeuvres classiques du XXe siècle de Stravinsky, Bartók et Shostakovich.  De 1999 à 2006, il occupe les fonctions d’assistant chef d’orchestre à l’opèra de Stuttgart et dirige plusieurs productions et galas, dont les oeuvres de Mozart, Smetana, Prokoviev, Saint-Saens et Richard Wagner. Sa production Doktor Faust de Feruccio Busoni gagne le prix Spectacle de l’année du magazine allemand Opernwelt. En 2010 à 2013 il prend la direction adjointe et conseiller musical à l‘opéra de Bonn et dirige un répertoire extraordinairement varié des oeuvres maîtresses: Bizet, Rossini, Verdi, Puccini, Nicolai, Lortzing, Humperdinck, Délibes et de nouveau Mozart. En 2001 il devient Chef invité principal de l’ensemble belge Het Collectief.

 

 

Le maestro collabore depuis des nombreuses années avec de plus prestigieux orchestres du monde tels que le Gewandhaus Leipzig, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Stuttgart, l’Orchestre Philharmonique de Stuttgart, l’Orchestre de Konzerthaus Berlin, l’Orchestre Symphonique de la Radio Berlin (RSB), l’Orchestre Philharmonic de Dusseldorf et d’Essen, l’Orchestre Royal Philharmonique de Flandre, l’Orchestre Prometheus, le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre de Oregon Bach Festival et l’Orchestre Philharmonique de Tokyo. De plus il dirige l’Orchestre Philharmonic du Sud Westphalie, l’Orchestra Philharmonique de Recklinghausen, l’Orchestre Symphonique de Halle, l’Orchestre Philharmonique de Altenburg-Gera, l’ensemble I Solisti del Vento et Orchestre Philharmonique de San Remo.

 

 

Robin Engelen est régulierement l’invité de prestigieux festivals, dont le Festival de Bach de l’Oregon, Festival de Tongyeong, Ars Musica Belgique, le Beethovenfest Bonn, le Musikfest Stuttgart, le Festival van Vlaanderen, les Operadaagen Rotterdam, le Festival Crete Senesi, WestfalenClassics et les festivals de Rheingau, Baden-Baden, Salzburg, Saintes et Bregenz. Il a un répertoire très étendu allant du XVIIe siècle aux oeuvres emblématiques contemporaines. Son enthousiasme pour la musique du Baroque l’a amené pour collaborer avec l’Orchestre de Chambre C. P. E. Bach Berlin, le Bach Collegium Stuttgart, la Gächinger Kantorei et l’Orchestre Baroque de Gotha dans le théâtre le plus ancient européen. Il dirige regulièrement l’Orchestre de Chambre de Stuttgart, entre autres en tour en Corée, Italie et Turquie. Il est également connu pour ses frequentes collaborations avec des compositeurs contemporains, notamment Sofia Gubaidulina, Wolfgang Rihm, Peter Eötvös, Helmut Lachenmann, Toshio Hosokawa, Mauricio Kagel, Judith Weir, Sally Beamish et Frank Michael Beyer. Son enregistrement des concertos pour saxophone de Beamish, Steven Stucky et Chen Yi est publié par BIS. Avec Helmuth Rilling il a aussi réalisé un enregistrement acclamé de War Requiem de Britten avec les solistes Annette Dasch, James Taylor et Christian Gerhaher.

 

 

Aussi pianiste et claveciniste extraordinaire, Robin Engelen collabore avec plusieurs des chanteurs et instrumentalistes, dont Annette Dasch, Helene Schneiderman, Catriona Smith, Mirella Hagen, Markus Butter, Melanie Diener, Michael Volle, Gernot Suessmuth, Friedemann Eichhorn, Gaby Pas-van Riet et Quirine Viersen. Il a joué du jazz en concert au l’Oregon Bach Festival et Vladivostok Jazz Festival, et du tango avec l’orchestre célèbre argentin Sexteto Mayor.

 

 

En opéra, Robin Engelen a immédiatement connu un grand succès. Il participe à des nombreuses productions avec les masions de Berlin (Komische Oper), Paris (Garnier), Leipzig, Mannheim, Kassel, Essen, Rostock, Antwerpen, Palermo, Yakutsk et Seoul. Ses directeurs sont Graham Vick, Philippe Arlaud, Peter Konwitschny, Jossi Wieler, Andrea Breth, Dietrich Hilsdorf, Philipp Himmelmann et Florian Lutz. Avec le soutien financiel de la Robert Bosch Stiftung, de 2009 à 2014, il est nommé directeur artistique du Festival Mozart à Vladivostok et a dirigé des productions de Zauberflöte, Le Nozze di Figaro, Don Giovanni et aussi Der fliegende Holländer dans une version abrégé. En 1997 il dirige la première de Radames de Peter Eötvös pour le concert inaugural du ZKM (Centre pour Art et Technologie à Karlsruhe). En 2005, il est également l’invité pour diriger à l’occasion de l’Ouverture de l’Année Japonais-Allemand en présence des tous les deux présidents. Avec l’ensemble Het Collectief, Robin Engelen est nommé l’Artiste en Résidence au salle de concert deSingel à Anvers en 2010. Il a occupé les fonctions d’assistent chef d’orchestre en collaboration avec Thomas Hengelbrock, Guennad Rozhdestvensky, Lothar Zagrosek, Stefan Soltesz et Philippe Auguin, et aussi pour la réalisation acclamé de jouer et enregistrer l’oeuvre integrale des opéras de Richard Wagner en 2010 à 2013 à la coté de Marek Janowski. Son enregistrement de Pierrot lunaire recoit le Diapson d’Or, et en 2013 il a reçu le prix prestigieux ECHO Klassik.

 

 

Depuis l'automne 2018 il est nommé professeur de direction d'orchestre au Conservatoire Royal de Bruxelles.

 

 

Druckversion Druckversion | Sitemap
© Robin Engelen